Eul Ducasse : on en parle

Sud-Ouest 18 Juin 2012

Pays de Cognac

500 personnes sur le «Manège à méninges» à Cognac

La première édition de la manifestation a été un franc succès samedi dans le quartier de Crouin. Mixité, partage et convivialité au rendez-vous.

Liesse populaire des habitants scandant des slogans positifs. Photos CL
Liesse populaire des habitants scandant des slogans positifs. Photos CL

Plus de 500 personnes venues de tout Cognac ont participé samedi après-midi au village éphémère «Eul Ducasse» à Crouin. Une réussite pour cette première sortie co organisée par la compagnie «Pti’ Tom» et l’Association socio-éducative de la région de Cognac (Aserc).

Tout a commencé avec les slogans criés, chantés à partir des mots, des paroles du quotidien que les habitants avaient été invités à glisser dans des boîtes depuis plusieurs mois. Près de 600 mots ont été recueillis. De ces mots sont dégagés sept péchés originaux que Jean-Claude Dias, metteur en scène a restitué en étant «le plus honnête et le plus fiable possible» à travers des petites saynètes.

«L’enthousiasme des spectateurs»

Plus tard ce fut le «Manège à méninges» de rentrer sur scène. Un peu de pluie mais un public très nombreux. «Pour une première, on a évidemment toujours un moment d’angoisse et de trac car, on ne sait pas comment ça va être perçu. Maintenant, je suis complètement rassuré par l’enthousiasme des spectateurs», a déclaré Jean-Claude Dias à l’issue du spectacle.

Même sentiment pour François Doury, directeur de l’Aserc: «Nous sommes très satisfaits, malgré la pluie. Ça correspond exactement à nos objectifs sociaux, de mixité, de partage, et surtout passer un bon moment de convivialité…

Auparavant, en fin d’après-midi, le village éphémère Ducasse avait dévoilé six cabanes et une scène avec un espace conte, un espace de jeux enfants en bois et jeux de société, une buvette et restauration, un espace zen avec des transats et des séances de massage où les habitants allaient pour se relaxer. Il y avait également une billetterie pour la monnaie d’échange: l’euro cédant sa place aux «doupes» pour tout achat.

«J’ai aimé le côté ludique des mots. L’ambiance était sympathique et tous les âges ont pu participer. Pour ma satisfaction, je souhaiterais d’avantage d’attractions culturelles de ce type dans notre cité. Il faut saluer le travail artistique de l’auteur et les acteurs», a témoigné Chantal, une habitante du quartier.

This entry was posted in Revue de presse. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>